De nos jours, les rails ne sont pas seulement sur les voies ferrées pour effectuer des transports des grands engins. On en a inventé un modèle miniature pour faire des mini-transports, mais surtout pour le design de bâtiment ou d’une maison. Les portes coulissantes facilitent l’accès à une pièce. Les tiroirs à glissière eux font moins de bruit. Ils supportent aussi bien les chocs que les portes ordinaires. Mais à part la facilité, en quoi ceux-là servent-ils ? Et surtout comment se font la fabrication et l’assemblage ? Comment se fait le montage ? Ci-dessous quelques réponses à ces questions.

Qu’est-ce qu’un rail coulissant ?

À l’origine, un rail est un instrument pour guider les véhicules ferroviaires. C’est à partir de ces rails qu’on a conçu le rail coulissant. Le principe dans l’utilisation est le même, mais le modèle est de plus petite taille. Le rail coulissant a une longueur maximale de trois mètres (mais atteins une longueur de cinq mètres pour certains). Il est utilisé sur les portières. Une porte coulissante roule et maintient son axe grâce aux rails. Pour la plupart des portes au sol, on utilise deux rails, l’un en haut et l’autre en bas. Celui du haut est géré par un guide pour maintenir l’équilibre de la porte. Tandis que sur celui du bas est inséré de roulettes pour les déplacements de la portière. Le but principal est de maintenir une même trajectoire et surtout de glisser sans que la porte ne se frotte sur les rails. Il faut surtout savoir qu’une porte coulissante occupe moins de place qu’une porte normale, qu’elle soit ouverte ou fermée.

Fabrication d’une glissière télescopique

Les glissières télescopiques sont un assemblage de plusieurs rails coulissants. Elle est appelée aussi rail télescopique coulissante chambrelan. C’est un ensemble de rails à bille, équipée de cage à billes et de butées. Un tiroir doit être soutenu par deux glissières sur les deux côtés pour être utilisé convenablement. Les fabricants de glissières indiquent toujours la valeur et la charge (poids) maximum pour chaque produit. C’est le poids maximal que peut supporter une paire de glissière y compris le poids du tiroir. Pour le montage, la règle de base est que la paire de glissières soit bien parallèle sur les deux côtés du tiroir. Cependant, il faut bien suivre les indications de la fiche technique du produit pour avoir une performance optimale, mais surtout, l’utilisation de visseries recommandées par le fabricant. Pour certain tiroir qui doivent supporter de plus grands engins, on utilise une glissière tiroir charge lourde. C’est le même genre de glissière, mais en plus grand modèle.

Système de guidage linéaire

Un rail à guidage linéaire est constitué d’un patin coulissant incrusté dans un rail industriel. Le patin peut être à galet ou aussi à bille. Sa longueur peut varier selon les besoins de l’utilisateur mais la plupart du temps, elle est d’environ trois à quatre mètres. Pour choisir entre l’utilisation d’un patin à bille et un patin à galets, il faudrait savoir leurs spécificités. Le système de guidage avec un patin à bille est spécifié par sa double recirculation des billes dans un même rail. Il a été conçu pour résister particulièrement aux charges. Cependant, il génère beaucoup de bruit à cause des billes. C’est pourquoi il est idéal de l’utiliser dans un milieu industriel ou dans un bâtiment de travail. Par-contre le patin à galets coulisse dans un rail fixe. Grâce à un galet central réglable, on peut régler la liberté de déplacement et de jeu lors de l’assemblage. Ce type de guidage est idéal pour une utilisation à domicile, car elle génère moins de bruit.