Il y a des choses qui nous paraissent tellement naturelles que l’on ne se pose même pas la question de leur invention ou de leur utilité. Par exemple, pourquoi la couleur bleue a été choisie pour les vêtements et protections des ouvriers dans les entreprises ? Et bien, pour répondre à cette question, il faut remonter jusqu’au XIXe siècle et à la Révolution industrielle. 

le costume de l’ouvrier

Le bleu de travail a toujours été la couleur distinctive traditionnelle de l’ouvrier mais pas seulement. Au XIXe siècle, c’était également celle des marins, des militaires et des facteurs. La raison ? Le bleu de Prusse avait la particularité d’être très bon marché. Lorsque les patrons, par des accords passés avec leurs employés, furent contraints de payer leurs habits de protection et de sécurité, ils se tournèrent donc vers cette couleur. Avec le temps, elle devint une sorte de symbole de la condition d’ouvrier, si bien que dans les cortèges de mai 68, il n’était pas rare de voire des étudiants porter des bleus en signe de cohésion avec les travailleurs.

un vêtement de travail peu salissant et peu coûteux

Que ce soit au niveau de la production ou de l’entretien, le bleu ne nécessitait que très peu d’effort. Un avantage aussi bien pour les entreprises que leurs salariés. C’était donc un vêtement parfaitement adapté aux mineurs et ouvriers d’industrie. De plus, il était conçu avec de nombreuses poches, idéal pour transporter facilement les outils dont on avait besoin.

Pour la petite histoire, la marque américaine Levi’s était, au départ, spécialisée dans la confection de jeans et hauts bleus pour les travailleurs. La solidité de cette matière permettant une protection beaucoup plus efficace en cas d’accident de travail.

le bleu de travail aujourd’hui

Les cols bleus sont beaucoup moins présents au sein des entreprises. La plupart des salariés utilisent leurs propres habits comme vêtement de travail, bien qu’il ne soit pas rare de voir des tee-shirts, pantalons, vestes, fournies directement par la direction. Un bon moyen d’être certain que ses employés possèdent des équipements de protection et de sécurité de qualité suffisante. Seuls les métiers vraiment salissants utilisent encore parfois des bleus traditionnels, c’est le cas des mécaniciens, plombiers, ouvriers industriels… Mais sinon, ce vêtement est malheureusement tombé en désuétude.